Gazelle ou dromadaire?

Mon idée de départ est que le petit bout garde son identité secrète jusqu’à sa naissance, j’adorerais avoir la surprise!

Seulement voilà, les tentations sont nombreuses : le papa qui voudrait bien savoir, les petites robes à volants et les petites salopettes qui me font de l’œil dans les vitrines…

En attendant de savoir si nous céderons à la tentation de connaitre le sexe de notre futur bambin, j’ai testé pour vous les différentes méthodes-qui-ne-se-trompent-jamais, à savoir :

–         le calendrier chinois
–         la méthode lunaire
–         le biorythme
–         les méthodes « mathématiques »
–         le pendule
–         les couverts
–         la forme du ventre
–         la méthode Shettles

  • Le calendrier chinois

Pour cette méthode, on doit juste connaître son âge au moment de la conception et le mois de conception et regarder à quoi ça correspond sur ce calendrier.

Pour moi cela me donne : une fille

  • Le calendrier lunaire

A partir de la position de la lune au moment de la conception, on peut déterminer le sexe du bambin.
Si c’est entre la pleine lune et la nouvelle lune, c’est un garçon.
Si c’est entre la nouvelle lune et la pleine lune, c’est une fille.
Autrement dit la lune montante annonce un garçon tandis que la lune descendante annonce une fille.

Lune montante pour moi donc : un garçon

  • Le biorythme

Une méthode qui dépend de l’âge de la maman au moment de la conception en fonction de son biorythme, c’est-à-dire la position de ses courbes physiques et émotionnelle.
Si la courbe physique est en haut et la courbe émotionnelle en bas, c’est un garçon.
Si la courbe émotionnelle est en haut et la courbe physique en bas, c’est une fille.
Si les deux sont en haut ou en bas, c’est 50/50.

Résultat : une fille

  • Les méthodes mathématiques

Un calcul très simple à effectuer:   Age + mois de conception + 15
Si c’est impair, c’est un garçon si c’est pair, c’est une fille.

Verdict : une fille

Variante : on prend son âge au moment de la conception et on y ajoute le mois.  Si le nombre est pair, c’est un garçon si c’est impair, c’est une fille

Verdict : une fille

Note: on remarquera que les deux méthodes sont quand même assez contradictoires, dans mon cas ça correspond mais c’est un coup de chance.

  • Le pendule

Ne nécessite qu’une chaîne et une alliance. On tend la chaîne au dessus de la main gauche, ou du ventre. Si ça tourne en rond, c’est une fille si ça se balance, c’est un garçon.

Résultat: ça se… balance? oui on va dire que ça balance, un garçon donc.

Variante : le pendule à l’ancienne, un bout de fil de couture, sur lequel vous enfilerez une aiguille. Vous le placez au dessus de la main gauche et vous demandez si c’est une fille ou un garçon. Si ça tourne en rond, c’est une fille si ça balance, c’est un garçon.

  • Les couverts

Prendre une fourchette et un couteau, deux torchons identiques. Votre conjoint va mettre deux chaises l’une à côté de l autre,  vous sortez de la pièce et pendant ce temps il dispose une fourchette dans un torchon et un couteau dans l autre qu’il pose sur chaque chaise. Revenez et allez vous asseoir sur l’une des chaises.
Si vous vous asseyez sur le couteau c’est un garçon.
Si vous vous asseyez sur la fourchette c’est une fille.

Verdict: j’ai pas deux torchons identiques et puis non, franchement, je ne me voyais pas demander ça à chéri, il a déjà fait une drôle de tête en voyant le pendule, alors …

  • La forme du bidon

Un ventre tout en pointe annoncerait un garçon tandis qu’un ventre qui s’étale en largeur indiquerait une fille.

Réponse quand mon bidon se montrera…

  • La méthode Shettles

La méthode Shettles se base sur le fait que les zozos fille et les zozos garçons n’auraient pas les memes caracteristiques. Les zozos garçons seraient très rapides mais peu résistants tandis que les zozos filles seraient plus lents mais survivraient plus longtemps dans l’intimité de la (future) maman. La « recette » pour avoir un garçon serait donc d’avoir un rapport le plus proche possible de l’ovulation (le jour même ou la veille), il paraitrait qu’avoir un orgasme modifierait le pH de la flore vaginale favorablement pour les zozos Y. Au contraire pour une choupinette, il faudrait avoir des rapports 2 à 3 jours avant l’ovulation et les éviter le jour O. L’absence d’orgasme et la position du missionnaire seraient un plus.

Vu l’incertitude sur le jour de mon ovulation, je ne peux pas vraiment me prononcer sur cette méthode. Neanmoins elle me parait un peu moins incongrue que la méthode des couteaux et des fourchettes.

Annonce des scores

Gazelle: 4

Dromadaire: 2

Sinon je crois bien que la statistique la plus fiable reste encore celle qui dit qu’il y une chance sur deux d’avoir une fille (ou un garçon).

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Gazelle ou dromadaire? »

  1. Ping : Et c’est… une gazelle! « About my bidon

  2. Ping : Son secret | About my bidon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s