Les limites de l’allaitement

Comme tout l’allaitement a ses limites. Alors que toutes les femmes peuvent en théorie allaiter, en pratique les situations sont très variées et même si tout a bien démarré rien n’est gagné. Pour ma part, cela fait quelques mois que je commence à ressentir physiquement les limites de l’allaitement.

En plus d’avoir une petite poitrine , j’ai tendance à croire que j’ai une capacité de stockage limitée (après 10 mois d’allaitement je suppose que la capacité maximale a été atteinte). Bien qu’il n’y ait aucun lien entre la taille du bonnet et la capacité de stockage, ca me semble difficile de mettre 2 litres de lait dans un 85B… Du coup pour avoir son comptant, Poulette doit multiplier les tétées. Ce qui est normal avec un nouveau-né devient pesant avec un bébé plus grand.

Je fais aussi partie de celles pour qui l’allaitement a permis de perdre les kilos de grossesse sans s’en apercevoir. Seulement ca ne s’est pas arrêté là, la perte de poids continue, j’en suis a -4 kg de mon poids pré-grossesse bien que je m’alimente toujours autant. Je m’en accommodais bien jusqu’à maintenant (fallait bien rentrer dans la robe de mariée) mais j’avoue que je me préfère avec quelques kilos supplémentaires.

Mais la principale conséquence de tout ca c’est bien évidemment la fatigue… Oui l’allaitement c’est fatiguant mais pas forcement au début !

Publicités

18 réflexions au sujet de « Les limites de l’allaitement »

  1. Oui, ce que vous décrivez est une réalité pour certaines femmes. D’un point de vue nutritionnel, vous pouvez mettre l’accent sur le protéines et les féculents et tester pour voir.
    Bon courage.
    Véronique Darmangeat, consultante en lactation certifiée IBCLC

    • Merci pour ce conseil je vais essayer! Depuis cet article on a stoppé les tétées de nuit (ou presque) et déjà je vois une nette amélioration au niveau de la fatigue!

      • Ici aussi le sevrage de nuit a fait des miracles 🙂

        En plus des protéines et des féculents, ne pas négliger les matières grasses (beurre) parce que le lait maternel est très riche en matières grasses et dans le beurre on se réapprovisionne aussi en vitamines A, D, K (et plein d’autres), c’est donc nutritif, pas uniquement des calories 😉

      • En fait je voulais plus dire le beurre fondu sur les légumes, les pâtes et autres… Mais les pâtisseries à la crème au beurre, si de toute manière on perds du poids et si ce n’est pas tous les jours, ça fait du bien au moral et c’est important aussi 😉

  2. Je comprends ton sentiment. De plus j’ai allaité des jumelles… donc on ne dispose que de la réserve d’un sein par enfant… et c’est pour donner un second souffle à l’allaitement que j’ai commencé à diversifier, ainsi toute l’alimentation de l’enfant ne repose plus uniquement sur la production du sein 😉
    Et oui, ce n’est pas tous les jours facile, parfois on est épuisée, parfois on peut dormir, parfois beaucoup moins…

  3. Qu’est-que que j’aimerai perdre du poids !! A presque 11 mois d’allaitement, je suis encore à 3,5kgs de mon poids pré-grossesse. En passant volontairement de 4 à 2 tétées, j’ai perdu 1 taille de tour de poitrine et 1 bonnet en moins, c’est injuste !! J’ai aussi une capacité de stockage limité mais je me suis aperçue qu’en stimulant bien, on y arrive (quelques fois 2 à 3 fois le même sein sur une même tétée.
    Allaiter des jumelles, wow ! Chapeau !

  4. Cela fait maintenant 19 mois que j’allaite et moi je commence à reprendre du poids. Ma fille téte 3 fois par jour et les deux seins à chaque fois.
    Peut être le début de la faim ……

  5. Pour ma part, j’ai aussi perdu très rapidement les kilos en mangeant n’importe quoi.
    Sauf qu’après le sevrage, j’ai vite repris quelques kilos en trop ! Il a fallu que je rééquilibre un peu mon alimentation car j’avais pris de mauvaises habitudes puisque je perdais du poids malgré tout.
    Alors, si c’est ce que tu souhaiterais, tu devrais en reprendre quelques-uns facilement après l’arrêt de l’allaitement.

    • Oui c’est vrai, il vaut mieux garder de bonnes habitudes alimentaires. Bon j’ai beau perdre du poids, le bidon tout flasque post grossesse est toujours là et c’est en général là qui viennent se loger le nouveaux kilos quand j’en prends! Menfin, on est jamais contente avec ce qu’on a, c’est bien connu 😉

  6. Ping : Sleep training | About my bidon

  7. Ping : Sevrer en douceur (suite… et fin…) | About my bidon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s