Sevrer en douceur

A 11 mois, Poulette se met maintenant debout toute seule, elle fait “grande” ma fille quand elle est debout… elle grandit vite… et veut tout voir, tout toucher, tout le temps…

 Même en restant au calme, les tétées deviennent donc …comment dire… acrobatiques!

 Elle arrive à ce stade ou les bébés peuvent se détourner du sein car ils sont facilement distraits et pensent surtout à jouer. C’est donc un moment propice si on désire sevrer en douceur.

Et c’est exactement ce que j’envisage. Le moment est venu et l’envie de retrouver mon corps à moi pendant quelque temps avant de repartir pour une nouvelle grossesse se fait sentir (sans parler de la jolie lingerie et des apéros).

On va donc y aller en douceur, tout doucement, très doucement pour laisser à la fois à ma Poulette et à ma lactation le temps de s’adapter confortablement.

Voila mon plan pour un sevrage en douceur:

  • premier étape (la plus redoutée): le sevrage de nuit

Sans doute les tétées les plus efficaces pour elle mais les plus dérangeantes pour moi… J’ai désespérément besoin de sommeil et par tranche de plus de 3h !

J’aurais aimé ne pas avoir à intervenir et que Poulette fasse ses nuits d’elle-même. Seulement ca ne s’améliore toujours pas, on a donc décidé de lui donner un petit coup de pouce…

  • seconde étape : réduire puis stopper les tirages au boulot
  • troisième étape : remplacer progressivement le lait maternel par du lait artificiel à la crèche
  • quatrième étape : à ce stade il ne devrait rester qu’une tétée le matin, une le soir et éventuellement une au gouter,  remplacer celle du gouter par un yaourt
  • cinquième étape : instaurer un vrai repas le soir pour progressivement arrêter la tétée ou la remplacer par un biberon
  • sixième et dernière étape : la tétée du matin à remplacer par un biberon

J’hésite encore quant à l’ordre des étapes 5 et 6, je pense que je ferais au feeling le moment venu. Je me donne 2 mois pour réaliser ce plan (une dernière tétée pour son premier anniversaire ?), je vous tiens au courant !

Advertisements

15 réflexions au sujet de « Sevrer en douceur »

  1. Ah bah j’ai déjà fait les étapes 2 et 3 (LM la journée et 0 tirage au boulot). En 2 semaines, je n’ai plus tiré au boulot.

  2. J’ai fait à peu près pareil mais beaucoup plus espacé dans le temps (chaque bébé a son rythme…).
    Juste pour dire que j’ai fait comme ça pour le 5 et 6, enfin dans le même ordre quoi. Ici elle avait déjà 15 mois à l’étape 5, donc le diner du soir existait déjà, c’est juste qu’on lui a proposé un bib de lait à la place du sein.
    Et pour la phase 6, on a commencé à 16 mois à proposer un bib de lait après la tétée du matin. Après 1 semaine, elle a demandé direct le bib sans passer par la case tétée.
    Bon courage!

    • Pour les 2 mois c’est un premier repère que je me fixe mais effectivement ça peut évoluer en fonction de comment ça se passe. Mais ça correspond aussi au moment où je vais reprendre le boulot à temps complet (j’étais aux 2/3 jusqu’à présent), triste de moins profiter de ma Poulette mais contente de commencer un nouveau boulot!

      • Bon en même temps les tétés du matin et du soir sont tout à fait compatibles avec un boulot à 100%.
        Ici la diminution des tétés n’était pas une conséquence d’un sevrage mais simplement du suivi de l’évolution de ma fille: nuits complètes à 6 mois, 9 mois introduction des petits suisses à 16h, 1 an suppression de la tétée de midi et je t’ai déjà dit la suite. On aurai pu continuer encore longtemps à 2 tt par jour, mais la source se tarit au fur et à mesure et j’avais comme toi envie d’un peu plus de liberté…

  3. J’ai fait un peu comme vous mais je n’arrive pas à enlever la tétée du soir. Même avec un vrai dîner, je sens qu’il a besoin de ce moment à tous les 2 (et moi aussi surement). Sans compter que je ne sais pas comment l’endormir autrement, c’est terrible. La tétée du matin a été très facile à remplacer par un bib et goûter, mais il tient à son bib, en plus du pot de fruit et du petit suisse. Lui aussi est facilement distrait donc je n’ai pas eu trop de mal.
    Par contre, sauf imprévus, ce sera mon dernier bébé (j’ai 40 ans et c’est mon troisième) alors c’est peut-être pour ça que je m’accroche aux dernières tétées. Et je comprends ce besoin de retrouver son corps, de pouvoir prendre l’apéro le dimanche et du café comme avant. Mais j’ai du mal à sauter le pas, ça me donne le blues rien que d’y penser…

    • Si c’est le dernier bébé, autant en profiter au maximum! Poulette est mon premier bébé et justement j’aimerais bien en avoir un autre dans pas trop longtemps mais mon retour de couches n’a toujours pas eu lieu, ça motive le sevrage aussi…

      • Si ma Poulette était mon dernier bébé, ça ne me dérangerait pas que le retour de couches ne se presse pas, c’est bien sympa quand même de ne plus être embêtée!

      • Hihi, pareil ! Si la reprise de l’ovulation est juste retardée mais qu’elle peut quand même se produire « sous allaitement », je vais peut-être moins me prendre la tête alors….

  4. Ping : Sleep training | About my bidon

  5. Ping : Se sevrer du tire-lait | About my bidon

  6. Ping : Sevrer en douceur (2) | About my bidon

  7. Ping : Sevrer en douceur (suite… et fin…) | About my bidon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s