Sevrer en douceur (2)

Un petit point sur l’avancée du sevrage. Premier constat : le délai que je m’étais plus ou moins fixé est largement dépassé et Poulette est toujours lactolique (pour reprendre la jolie expression de McMaman). Néanmoins on a bien progressé.  Le rythme des tétées a considérablement ralenti et l’on est arrivé à un équilibre qui nous convient à toutes les deux.

  • Etape 1 : Les nuits
    Bien que nos essais pour l’aider à faire ses nuits  aient plus ou moins été réduits à néant  du fait du voyage en avion, du décalage horaire, des multiples déménagements, des premiers jours avec la nounou et des 4 dents qui la chiffonnaient il n’y a globalement eu qu’un seul réveil/tétée par nuit au cours du dernier mois. Il est même arrivé 2 ou 3 fois, ô joie, ô bonheur que Poulette ne se réveille pas et fasse une nuit de 11h

  • Etape 2, 3 et 4 : Arrêter de tirer mon lait
    Succès !
    Ma lactation s’est bien adaptée, je n’ai pas besoin de tirer mon lait pour me soulager pendant une longue journée de travail (je viens de reprendre à temps plein). A la crèche / avec la nounou, le lait maternel a été remplacé en partie par du lait en poudre et l’autre partie par un yaourt. Poulette préférant le yaourt (et tous les laitages en général), on est vite passé au tout yaourt.
  • Cinquième étape : Le repas du soir
    On a progressivement diversifié le repas : purée, biberon, sein, les trois lui on été proposés jusqu’à ce qu’un jour Poulette ait un déclic : elle aime manger à la cuillère. Depuis c’est un puits sans fond ! Néanmoins je lui propose toujours le sein avant l’histoire du soir et 2
    fois sur 3 elle s’y endort calmement. Il arrive aussi que je ne sois pas là et cela ne l’empêche pas de s’endormir, je pense qu’elle comprend maintenant que si maman n’est pas là il n’y aura pas de tétée alors on fait sans.
  • Sixième étape : remplacer la tétée du matin par un biberon
    Remplacer ? Non, pas remplacer mais varier le repas. Poulette montre un intérêt de plus en plus grand à manger « toute seule » et comme nous. Elle grignote donc un morceau de pain ou de brioche, boit un peu de jus d’oranges, se baffre de raisins, etc… pendant que l’on prend notre petit déjeuner. Ensuite c’est tétée ou biberon, biberon la semaine car maman doit se préparer pour le travail et tétée le week end car on a plus le temps.

La cadence a donc bien diminuée et ma lactation s’est bien adaptée (un bémol cependant ma poitrine en a profité pour fondre comme neige au soleil 😦 ). Je peux donc porter la lingerie qui me plait et prendre un petit apéro de temps à autre tout en gardant ces instants si privilégiés avec ma fille, on est donc arrivé à un équilibre qui nous convient bien et je pense que les tétées restantes devraient se faire de plus en plus rares et disparaître d’elles-mêmes. En tout cas je n’ai pas de plan pour les éradiquer, on va laisser faire le temps. En parallèle Poulette fait de plus en plus de vrais câlins : elle pose sa tête au creux de notre cou et nous enlace fort avec ses petits bras ! On remplace donc tout doucement une sorte de câlin par une autre…

Advertisements

6 réflexions au sujet de « Sevrer en douceur (2) »

  1. Je vois qu’on en est à peu près au même stade. C’est vrai qu’avec ce rythme de croisière, ça n’est pas très contraignant, on peut boire un coup de temps en temps alors on se demande bien pourquoi on arrêterait, hein ?
    Bonne suite et en espérant que les nuits complètes soient de plus en plus fréquentes (cela dit, niveau durée, t’as de la chance. Ici, elles ne font jamais plus de 9h sans interruption… et bien sûr, comme nous on se couche pas à la même heure…. :-S)

    • Merci! Malheureusement c’était juste un coup de chance j’ai l’impression… mais au moins ça m’a motivé: elle peut le faire! C’est vrai que parfois j’aimerais bien me coucher juste après elle afin de profiter d’une plus grande plage de sommeil mais c’est justement quand elle est couchée que je peux commencer à m’occuper de la maison et/ou prendre un peu de temps pour moi!

  2. Quel âge a ton pti bout ? On tente depuis 1 mois le sevrage en douceur de Mychoup’ (3 mois) et c’est pas facile. Pas question de passer à des aliments autres que le lait, trop tôt. Mais Mychoup’ ne prend le bib’ qu’au prix de nombreux efforts (et encore… quelques ml. tout au plus). Problème : Super Maman reprend partiellement le travail et Mychoup’ va chez la nounou. Il va donc falloir passer à la vitesse supérieure… pas facile !

    • Poulette a plus de 13 mois donc c’est vrai que c’est beaucoup plus facile de diversifier quand la majeure partie de la nourriture est solide. Pas facile votre situation, j’espère que Mychoup’ fera vite la différence avec et sans maman et que sans c’est le biberon! Courage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s