Biberon?

Juju organise un concours sur son blog  pour gagner un Bib’Expresso ! Vous connaissez la Senseo ou la Nespresso (mais siiii, Georges, voyons) ? Ben là c’est le même principe version bébé et biberon…

 Alors oui j’aimerais allaiter mais lorsque j’ai montré le Bibi’Expresso au futur papa, j’ai vu la petite étincelle dans ses yeux : il s’imaginait déjà en train de préparer le bibi d’une main, tout en se faisant son café de l’autre… (pendant que moi je roupille sous la couette). Bon ok, il ne m’en faut pas plus, je participe !

 Alors, alors, si on me dit « biberon » ?

 D’abord je pense à mon petit frère, ce petit fourbe… voilà comment on m’a vanté l’arrivée de l’envahisseur : tu vas pouvoir lui donner le biberon! Chouette, alors ! Sauf qu’il n’en a jamais voulu ! Mossieur n’aimait pas le gout du caoutchouc ni du silicone… pppffff…

 Un autre souvenir de biberon, l’un de mes premiers souvenirs d’ailleurs… mon bibi est là sur le plan de travail, je me hisse pour l’attraper du bout des doigts et… badaboum… la tétine n’était pas vissée, tout le liquide bouillant m’est tombé dessus… j’ai du crier pas mal car je me souviens que ma mère a fait venir le médecin, chose rarissime. Ce fut mon dernier biberon… et le début de ma maladresse légendaire je suppose…

 Une autre rencontre avec le monde de la biberonerie pendant mon projet de fin d’études : la synthèse du BPA… tout le connait bien ce vilain produit maintenant (sinon allez voir ici, c’est très bien expliqué) mais à l’époque (y’a 5 ans, quoi) on en entendait moins parler. Ma petite phrase de conclusion portait sur ses principales utilisations dont les biberons, ce qui avait horrifiée une de mes profs, elle avait justement un biberon dans son sac, en BPA évidemment…
Depuis on fabrique de plus en plus de biberons sans BPA (aucun lien avec mes recherches mais j’aime à penser que si) et c’est vers ceux-là que je vais m’orienter pour le petit bout à venir.