La contraception naturelle

Au vu des statistiques, vous êtes nombreux à atterrir ici par le biais de cet article sur la contraception naturelle ou méthode des indices combinés.

Je voudrais donc faire un petit retour à ce sujet. Bien souvent c’est une méthode qui est utilisée dans le but de concevoir plutôt que l’inverse. Je l’ai utilisée pour ma part il y a plus de 2 ans avec l’objectif inverse, comme moyen de  contraception. Un petit écart à la méthode et hop, quelques mois plus tard Poulette était parmi nous.
Néanmoins c’est une méthode que j’apprécie et que je teste de nouveau.
Pourquoi?
Pour de nombreuses raisons :
–    Je n’ai aucune envie de revivre les effets secondaires indésirables de la pilule
–    Mon retour de couches a eu lieu il y a seulement 4 mois et le désir d’agrandir la famille nous titille.
–    J’ai envie de mieux connaître mon corps et mes cycles, d’être plus attentive à ce qu’il s’y passe, ce que je ressens. Comme ces nausées qui reviennent à chaque milieu de cycle, annonciatrices de mon ovulation.
–    Et bien sûr nous sommes prêts à accueillir un nouveau bébé s’il venait se nicher au creux de moi !
  C’est donc la méthode de contraception qui me convient le mieux à ce moment de ma vie. Mais je pense que si nous n’envisagions pas d’avoir bientôt un deuxième enfant ou si mon retour de couches était arrivé plus tôt je me serais certainement orientée vers un moyen de contraception plus classique, toutefois sans hormones de synthèse, sans doute un stérilet.

C’est pour quand ?

Question qui a l’air simple au premier abord mais qui mérite un peu de réflexion avant de donner une réponse claire et définitive.

Mes cycles étant très loin du typique « cycle de 28 jours avec ovulation au 14ème jour » (ce serait plutôt 25 ou 45 ou 35 jours avec une ovulation quelque part au milieu), si je rentre la date de mes dernières règles dans un calculateur, j’obtiens un accouchement fin juillet.

Or selon ma courbe de température,  j’ai ovulé fin novembre donc un accouchement fin juillet ça ne fait que 8 mois de grossesse ! Va falloir revoir les calculs…

Pour éviter toute confusion, ma gynéco (aidée de ma courbe et d’une écho) m’a conseillé de décaler la date de mes dernières règles à deux semaines avant l’ovulation afin que tout colle aux schémas théoriques et pour ne pas « me faire avoir » d’un mois de grossesse.

Pour finir, les émirats utilisent le système anglo-saxon dans lequel la grossesse dure 40 et non 41 semaines comme en France (les bébés naissent plus vite quand on roule à gauche ??) j’obtiens alors une DPA au 21 aout 2010. Mystère résolu !

Mais alors… pourquoi sur mon dossier c’est noté : 23/08/2010 ??

Bah, on va dire que j’accouche fin aout, hein, ce sera plus simple…