Prêts !

Un petit bilan de ces cours de préparation qui ont été bien plus exhaustifs que ce que j’ai déjà pu rapporter. Je n’ai retranscris que ce qui paraissait important à mes yeux, j’ai trouvé ici une autre traduction des cours NCT qui reprend les grandes lignes et donnent d’autres informations intéressantes.

D’un point de vue personnel ces cours m’ont apporté une grande tranquillité d’esprit, je me sens prête non seulement à accoucher mais aussi à accueillir ce bébé. Pour rappel bébé est une surprise, nous ne sommes donc pas passés par la phase de réflexion qui précède les essais bébé mais directement dans le vif du sujet : « comment va-t-on s’occuper de cet enfant ? ».

J’avoue que je n’en menais pas bien large quand ces jeunes mamans nous ont raconté leurs nuits hachées par un bébé qui tète toutes les heures… je pense que je n’avais pas idée à quel point les premiers temps peuvent être pénibles… Depuis, l’idée a fait son chemin dans ma tête et je l’ai acceptée.

Je me rends compte aussi que tout ce qu’on a pu apprendre reste de la théorie et que la pratique risque d’être bien différente. Néanmoins, savoir qu’on part avec quelques cartes dans sa manche est très rassurant.
Je ne peux que recommander une préparation de ce type. Je ne connais pas les différentes préparations qu’on peut faire en France mais si je n’avais qu’un conseil à donner c’est d’en choisir une qui inclut le papa.
J’ai adoré observer mon petit mari devenir un peu plus papa à chaque séance. Non seulement je mesure ma chance de l’avoir à mes côtés pour cette aventure mais c’est intéressant de voir que nous n’avons pas retenu les mêmes choses de cette préparation (je n’ai absolument pas entendu que la forte consommation de chocolat noir pendant l’allaitement était déconseillée… lui, oui… bizarre…).

Rencontrer d’autres futurs parents fut également très enrichissant. Ca permet de partager nos joies et nos angoisses sans embêter nos autres amis « sans enfants ».

En conclusion, on a beau ne pas avoir encore tout le matériel ni choisit notre maternité, mentalement on est prêts!

Se préparer

Se préparer à la naissance et à la vie de parents… c’est l’objectif des cours que nous avons commencé à suivre récemment. Cela n’a rien d’obligatoire, on peut très bien se contenter des cours classiques donnés à la maternité mais ces derniers ayant lieu à la maternité publique (où la loi islamique s’applique), le papa ne peut venir qu’à certains horaires et doit attendre dans une salle d’attente séparée, bref cela ne me parait pas optimal pour qu’il puisse trouver sa place.

Nous avons donc choisis de suivre des cours privés dispensés par une éducatrice agrée par le NCT (National Childbirth Trust) un lobby britannique qui a pour but d’informer les couples sur les pratiques physiologiques pendant le travail, l’accouchement et les premiers temps avec bébé.
Le cours se compose de 6 séances de 3 heures chacune.

Nous sommes avec 6 autres couples ayant, à un mois prés, la même date d’accouchement, c’est très convivial et sympathique de se retrouver avec autant de personnes dans la même situation que nous.

A la fin de chaque cours un email récapitulant la session nous parvient avec de nombreux liens et documents pour aller plus loin et préparer la leçon suivante.
Tous ces documents sont référencés et répertoriés, bref ils sont basés sur de vraies études ou faits réels. Ce sont donc de très bons documents à montrer à votre docteur si celui-ci est un peu vieille école.
La plupart des ces documents (en anglais) sont disponibles sur le site du NCT . Je vous conseille également les feuillets de Lamaze (l’équivalent anglais de Leboyer) qui dépeint les 6 pratiques indispensables pour une naissance physiologique, ils sont disponibles sur ce site dans plusieurs langues, mais malheureusement pas en français.

Je vais essayer de résumer ce qui a été traité au cours de chacune des séances et ce que j’en ai retiré. Bien sûr cela reste mon avis personnel et ces articles sont là autant pour partager l’information que pour me servir d’aide-mémoire le moment venu.

Apres seulement quelques séances, le bilan est plus que positif : on rentre enfin dans le concret, on réalise pleinement que l’on va être parent. C’est d’autant plus vrai pour le futur papa, qui prend conscience de l’importance de son rôle et qui se sent de plus en plus investit… et ça pour la maman ça vaut toutes les préparations 😉

Futur papa! Fabrice Florent

De quoi ca cause?

Chéri, je crois que je suis enceinte.. Sept mots. Ça paraît rien du tout, mais c’est énorme. On le dit ou on le dit pas ?Fille ou garçon ? Chéri, tu prends du poids ! Si, si, c’est le prix pour un landau, 800 euros ! La grossesse, les hommes s’en foutent ? … … ah bon ? Pour un homme, devenir papa, c’est quelque chose dans une vie. D’ailleurs, ça peut même commencer avant l’arrivée du nain de jardin… Découvrez l’histoire d’un homme de vingt-huit ans qui nous raconte les neuf mois de grossesse de sa femme. Et la sienne. Neuf mois de cette période un peu bizarre durant laquelle son  » bidou  » à Elle grandit au même rythme que son instinct paternel à lui. Neuf mois de « soutiens-gorge-gilet-pare-balles », de marketing Pampers et d’observations quasi-ethnologiques de la femme enceinte. Neuf mois d’humour et d’amour. Et il en faut, boudiou !

Petit livre offert au futur papa, afin qu’il ait un livre bien à lui dans toute la bibliothèque « bébé ». C’est l’histoire d’un futur papa qui a créé un blog lors de la première grossesse de sa femme afin de le lui offrir en guise de cadeau de naissance (beaucoup mieux qu’un bijou selon moi). S’en est suivi un fort succès et l’impression du blog en livre (pour en savoir plus et connaître la suite de l’aventure c’est par ici).

Cheri l’a devoré et a beaucoup apprecié d’avoir le point de vue d’un papa. Je l’ai ensuite lu à mon tour et j’ai trouvé ça très drôle. Bref, un livre qui présente la grossesse aux futurs papas avec humour et amour!

Les annonces

L’annonce au futur papa n’est pas très originale malheureusement mais j’ai découvert ma grossesse le 24 décembre donc je voulais lui offrir ce cadeau de Noel.
J’ai attrapé un crayon et écrit « Coucou papa » sur mon bidon. Sa réaction ? « Ooops, mais comment on va faire pour le mariage ? » suivi de « Youpiii je vais être papa ! »

Les premiers à être au courant ont ensuite été… les prestataires de notre mariage ! Pas très glamour mais sachant que nous avions reservé de justesse notre salle 20 mois avant la date du mariage, il ne fallait pas tarder à se renseigner pour pouvoir reporter de 10 mois. Ils ont tous (ou presque) été adorables et ont parfaitement compris la situation, le report s’est fait sans problèmes.

Les suivants ont été des amis proches qui nous annonçaient qu’ils étaient sur le point de réserver leurs vacances pour cet été afin de pouvoir assister au mariage. Ils ont été très contents pour nous mais déçus de savoir qu’ils ne nous reverraient donc pas avant un bon moment.

Ne pouvant faire l’annonce en personne, nous avons envoyé une petite lettre humoristique aux futurs grands-parents. Nous l’avons fait poster depuis la France par les amis précédemment cités afin de brouiller les pistes.  Le moins qu’on puisse dire c’est que ça a très bien marché : « on a reçu une lettre bizarre, ça vient de vous ? », la palme revenant à mon papa qui a cru qu’il allait avoir… un nouveau chien!
C’est le premier petit-enfant des deux cotés, ils sont donc fous de joie de devenir grands-parents.

Je crois que je me souviendrais longtemps de l’air surpris de mon chef lorsque je lui ai annoncé la nouvelle. Il faut aussi dire que je suis la seule femme du service, ça doit donc être la première fois qu’on lui faisait une telle annonce. J’ai un chef vraiment super (qui vient d’être papa le mois dernier) mais je ne m’attendais pas à une telle réaction : il l’a vraiment très bien pris, m’a conseillé de me reposer, de prendre bien soin de moi et de ne pas m’en faire pour le boulot.

 Que de bonnes réactions à l’annonce de la venue de ce bébé, de quoi afficher un grand sourire pendant un bon moment !