Dans le droit chemin

Siège complet, décomplété, dos à droite, à gauche, vers l’avant ou vers l’arrière…  la position qu’aura le bébé au début du travail va fortement influencer le déroulement de l’accouchement.

La position qu’adopte le fœtus en début du travail est caractérisée par 3 critères :

  • le sens du bébé:  il peut se présenter soit par la tête soit par les fesses (on parle de présentation occipitale ou céphalique en opposition à un siège). La tête étant la plus grosse et plus lourde partie du corps du bébé, il est préférable qu’elle s’engage en premier. Si la tête est passée, le corps suivra.
  • l’orientation du dos du bébé dans l’utérus : à droite ou à gauche. Oui mais quelle droite ou quelle gauche ? Après vérification, il s’agit bien de celle de la maman et non celle d’un examinateur.
  • la présentation : antérieure ou postérieure. La présentation antérieure (le visage de bébé est orienté vers le dos de la maman) est préférable pendant le travail car elle présente un diamètre de la tête plus petit donc plus facile à faire passer dans le bassin que la présentation postérieure (bébé regarde vers le ventre de maman). On peut voir ici une représentation des différentes positions de la tête dans le bassin.

Il existe donc une multitude de combinaisons  possibles : présentation antérieure droite, postérieure gauche, les positions en siège (4,4 % des cas) complet ou décomplété ou en transverse mais la position la plus physiologique ou position fœtale optimale est la position LOA (Left Occiput Anterior) ou OIGA (Occipito-iliaque Gauche Antérieure) .

Qu’est ce que ça veut dire ? Que le bébé est placé dos à gauche (la gauche de la maman), la tête en bas et regardant vers le bas du dos de sa maman.

Position optimale

Lors de la naissance proprement dire, le bébé sort en position antérieure. S’il est donc déjà placé à gauche ou à droite, il n’aura donc qu’un petit quart de tour à faire pour se mettre dans le bon axe. Au contraire, s’il est en position postérieure, il lui faudra fournir plus d’effort pour se retourner et effectuer 3/4 de tour, on parle souvent d’accouchement par les reins pour designer une position postérieure.

En règle générale, plus le bébé adopte une position éloignée de la position optimale, plus l’accouchement par voie basse sera difficile et/ou douloureux voire impossible dans le cas d’un bébé en transverse.

Y’a-t-il donc quelque chose que je puisse faire pour aider mon bébé a trouver cette position optimale ?

La majorité des bébés (94.8% ) se mettent naturellement en position antérieure aux environs de la 37ème semaine de grossesse. Néanmoins il n’est pas rare que bébé change de position à n’importe quel moment dans les dernières semaines et nos (mauvaises) habitudes (ordinateur, vautrage dans le canapé) ne l’aide pas toujours à se placer correctement. Mais il y a quelques trucs et astuces pour lui permettre de trouver plus vite cette position optimale. Il faut en quelque sorte l’entrainer, plus il aura pris l’habitude de se mettre dans cette position, plus facilement il s’y mettra le jour J.

  1. Tout d’abord il faut lui faire de la place, il faut ouvrir son bassin. Pour cela rien de telle qu’une position verticale légèrement inclinée vers l’avant. Avec l’aide de la gravité, cela favorise l’engagement de la tête dans le bassin. En pratique cela revient à s’asseoir sur une boule, un gros ballon (attention à ce que vos genoux soient plus bas que vos hanches ou à califourchon sur une chaise.
  2. Se mettre sur le côté gauche (pour dormir, regarder la tele, etc…) a plusieurs avantages:
    Cela réduit la compression des vaisseaux sanguins dont la veine cave, cela favorise donc la circulation du sang maternel et fœtal (conseil également valable en cas de problèmes de circulation, d’oedèmes ou de rétention d’eau)
    La gravité et le poids du corps du bebe font qu’il va « tomber » naturellement du côté gauche.
    Avec des petits coussins ou un coussin allaitement on arrive à s’installer bien confortablement dans cette position.
  3. Si l’on sait que bébé est en siège, quelques positions peuvent aider à son retournement dont la position de la prière musulmane (à genoux, les coudes et avant-bras au sol) ou le pont de Bayer (surélever les fesses avec un coussin de manière à ce qu’elles soient plus haute que la tête de la maman).

Et si malgré tout, bébé n’est pas dans la position optimale en début de travail tout n’est pas perdu, il peut encore s’y mettre, il faut rester active, debout, se pencher vers l’avant et varier les positions.

Pour les anglophones qui veulent essayer de déterminer la position qu’a leur bébé, voilà un site très bien fait et qui explique énormément de choses sur le sujet: www.spinningbabies.com